Noël… The most beautiful time of the year !

Noël… The most beautiful time of the year !

Ou plutôt… L’instant de vérité de l’année !


Le moment où fatigue et exigence sont au plus haut niveau et doivent trouver un moyen de se réconcilier. La période où tu te sens au bout du rouleau, sauf qu’à l’autre bout, la to-do-list s’allonge. L’époque où la réalité semble trouver un malin plaisir à te rappeler que tu ne vis pas dans les Quatre filles du docteur March.


Voilà à peu près ce que tu avais en tête…

Les enfants serrés autour du piano, le cœur réjoui par le panier d’oranges apporté aux voisins nécessiteux. Derrière, un feu de cheminée éclairant les décorations tendrement dessinées sur les vitres et un sapin en carton recyclé. Sur la table, les restes de la bûche aux baies bio. Par terre, quelques jouets en bois labellisés écolo. Ce soir, tout le monde sous une couverture pour un dessin animé garanti sans discrimination ni violence ordinaire.


A quel moment, alors, la situation a-t-elle dérapé ?

Peut-être quand les enfants ont réclamé du coca et des Kinder au conseil familial participatif et bienveillant d’élaboration du menu de Noël. Ou quand, le 24 à midi, tu commandais sur le-site-dont-il-ne-faut-pas-prononcer-le-nom un cadeau de dernière minute pour le beau-frère qui ne devait pas venir mais tu comprends après l’année difficile qu’il a eue. Oui tu comprends, parce que tu as eu la même année. Mais avec quatre enfants.

Alors, quand tu as augmenté le volume de ta playlist « ambiance cocooning Noël » pour ne plus entendre les cris des disputes des enfants au milieu des papiers cadeaux – oui, tu as renoncé après dix tutos YouTube d’emballage fushiki (fukoshi ? fashikou ?) – tu t’es demandé si, décidément, le problème ne résidait pas dans ces attentes et pressions démesurées que magazines et internet t’envoient à la figure depuis un mois.


Alors, augmente encore un peu le volume, éteins les réseaux sociaux et allume ton appareil photo. Voilà la solution. Tu prends quelques clichés des enfants (s’il faut, tu leur promets du coca en échange de leur sourire), tu l’envoies à ta belle-mère et aux copines et puis tu te dis que tu as fait de ton mieux et que Mme March, de là haut, doit trouver que votre Noël rocks !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *