Mes vieilles Stan Smith toutes pourries

Je me rappelle très bien quand je les ai achetées, c’était pour ma première grossesse. Il fallait aller au plus simple en prévision de ces mois engourdis et alourdis. Elles étaient immaculées, pleines d’espoir, avaient soif d’aventure et de découvertes.

La fraîcheur de la rosée des matins pressés, l’angoisse des rendez-vous imposés (c’est mauvais signe) par une maîtresse contrariée, la tristesse d’aller chercher une amie devenue trop seule. Elles ont aussi découvert la vitesse, la furie, quand il a fallu les enfiler en 12 secondes, entre deux contractions déjà trop rapprochées, et oui, dans ces cas-là, mieux vaut être bien entourée. Elles se sont salies, elles ont noirci, je les ai souvent nettoyées, mais finalement j’ai laissé tomber. Maintenant elles ont des trous et finalement, elles ne servent plus que le dimanche, quand le temps est aux balades familiales dans les bois ou à la cueillette aux champignons. 

L’autre jour justement, en pleine balade, on me demande : « pourquoi elles ont des trous, tes baskets, Maman ? ».

Très bonne question. Elles ont des trous parce que Maman court partout, qu’elle part à l’aventure tous les matins, qu’elle marche sur des chemins pas toujours très carrossables, qu’elle a parfois des poids tellement gros sur les épaules que ses pieds portent beaucoup. Elles ont aussi des trous parce que Maman marche beaucoup pour aller retrouver ses copines, trouver des nouvelles idées et découvrir de nouveaux endroits. Mais en même temps, ces trous, ça veut dire qu’elle vit, avec vous, avec toi, avec Papa.

A peine répondu, il file. Moi je les regarde, continue de marcher et pense.

La vie c’est un peu ça. Finalement, elles me ressemblent ces Stan Smith, elles ressemblent à mon état d’esprit, mes humeurs. Elles sont usées, mais elles restent belles, elles sont fatiguées mais elles continuent de faire leur boulot ! Je les aime ces baskets. 

Alors je m’en suis racheté. J’ai opté pour une autre couleur, mais je m’y sens tellement bien que j’ai voulu les mêmes. J’aime avoir cette chose que je connais, qui me rassure et me fait me sentir belle. Et surtout, j’en ai rachetées parce que je suis bien décidée à en user de nouvelles.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *