Féminité, Féminisme & Singularité

« Chaque femme aborde la question du féminisme par rapport à son histoire à elle »


… nous confie Marianne Durano dans un entretien exclusif (à retrouver sur notre site). Cela suffirait-il à donner une définition de ce que devrait être le féminisme ? La liberté pour chacune d’entre nous d’être exactement à la place où nous voulons être, et le droit de nous battre pour l’obtenir…

« Il est certain que lorsqu’on a été victime de harcèlement sexuel, qu’on a été violée, qu’on a été discriminée dans son emploi, on va axer son combat plutôt là-dessus. A contrario, quand on est mère jeune et qu’on souffre du regard d’autrui, on va plutôt axer son combat sur le regard porté sur la maternité. » Marianne nous rappelle que le féminisme s’inscrit dans une histoire personnelle d’abord, dans une époque ensuite, dans une culture enfin. Être féministe en France ne peut et ne doit pas être le même combat qu’être féministe en Inde, au Maroc ou au Pérou.

« On est tous tributaire d’une culture, et montrer son ventre quand on est une femme indienne, une femme africaine ou une femme européenne, ça n’a pas la même portée, tout simplement parce que cela s’inscrit dans une culture avec des codes qui nous précèdent et qu’on n’invente pas. (…) Donc soit on accepte les codes culturels, soit on les transgresse mais dans ce cas-là, il ne faut pas s’étonner d’être objet de regards et de remarques. On voudrait une transgression sans en assumer les conséquences. »

Être féministe en 2020 : recevoir en héritage les combats qui ont déjà été menés et choisir les nôtres, ceux qui nous semblent justes et ancrés dans notre époque.

Alors nous vous proposons aujourd’hui de (re)voir « Le Sourire de Mona Lisa ».

Une professeur d’art, en 1953, dans une université catholique pour jeunes filles de bonnes familles…: un film féministe ? Oui ! Car il donne à voir la contradiction entre ce qu’on peut attendre de nous, ce que nous avons le devoir de faire et de ce dont nous avons profondément envie. L’éducation, la contraception, la fête, l’amour et la liberté mais aussi se conformer, se ranger, s’opposer, oser, assumer, être fière : un reflet intemporel de la féminité à voir, à revoir et à montrer aux hommes !





Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *