Claire, de l’Assemblée National au conseil conjugal

A la rencontre de Claire @lafamillemesange maman de 5 garçons, qui nous raconte son parcours professionnel et le projet qui l’anime depuis quelques années ! 

« Après des études d’histoire, j’ai eu la chance d’intégrer le milieu politique et j’ai occupé différents postes de collaboratrice parlementaire à l’Assemblée nationale et en cabinet ministériel. En 2017, j’ai entamé une formation pour devenir conseillère conjugale et familiale. Mon mémoire est en cours de rédaction, dernière étape avant la certification. 

J’y pensais depuis longtemps mais je me sentais trop jeune, je manquais de maturité et de légitimité, et surtout, je n’avais pas envie de quitter un travail que j’aimais et qui me procurait une stabilité financière. 

Le moment est venu quand j’ai senti que j’avais fait le tour de mon métier, je ne me sentais plus stimulée intellectuellement et humainement. Nous venions d’avoir notre troisième garçon et pensions quitter Paris. J’étais très motivée à l’idée de démarrer une autre aventure qui ait bien plus de sens pour moi ! 

Je n’en ai pas parlé autour de moi de peur qu’on dénigre mon projet (crainte que je trouve infondée aujourd’hui), surtout dans un milieu professionnel très valorisé socialement, où l’on n’aurait pas forcément compris mon choix. 

Mon premier métier m’a fait gagner en assurance, en capacité à penser par moi-même et à ne pas me laisser marcher sur les pieds. La politique est un milieu encore assez masculin et j’avais 23 ans à mes débuts : il a fallu très vite s’affirmer et poser des limites. 

Aujourd’hui, j’ai le sentiment d’être à la juste place et j’ai hâte de commencer à exercer mon métier ! Je sais que, le matin, je quitterai mes cinq enfants pour faire quelque chose d’utile à la société et qui a du sens pour moi. 

Cette formation très riche m’a fait grandir personnellement, en couple et en famille. Je n’aurais rien pu entreprendre sans le soutien de mon mari qui a gardé les enfants pendant tous mes week-ends de formation et qui m’a toujours soutenue et encouragée. C’est une aventure familiale en fait ! 

Il y a une certaine exaltation à tout redémarrer après 30 ans… Il n’y a pas d’âge pour se réinventer. On a toute une vie ! »

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *