Affichage : 1 - 10 sur 12 RÉSULTATS

Les larmes.

« Ah, Donc c’est pas un mythe qu’on pleure chez le psy alors ? » me rétorque ma copine, étonnée et amusée, surprise que ce cliché, protecteur probablement, soit en fait, réel. Comme si elle prenait conscience, tout à coup, que les gens pouvaient pleurer, chez le psy.

Joyeux Noël ?

A ceux qui aiment Noël, ceux qui l’attendent dès la mi-octobre, qui rechignent à ranger les guirlandes et jubilent à l’achat du sapin.

A tous ceux qui n’aiment pas ou qui n’aiment plus Noël. A ceux à qui on a volé Noël : une dispute, une perte, une maladie, une angoisse.