Arrête de penser que la société a des attentes envers toi.


« Arrête de penser que la société a des attentes envers toi. Si ça se trouve, l’avis de la société sur tes choix, il est fictif ; juste le fruit de ton imagination et de tes angoisses. Il n’existe même pas. »

Je ne sais pas vous, mais c’est LA phrase qui m’a interpellée dans la Lettre de @unechambreamoi.

Je suis une bonne élève, j’ai toujours bien travaillé, j’ai fait une grande école, j’ai pris mon pied dans des jobs extraordinaires. Un jour j’ai quitté Paris, j’ai enseigné en REP et je suis devenue maman. J’ai lu des tonnes de bouquins et écouté des dizaines de podcasts, j’ai observé, j’ai adoré. Puis j’ai commencé une formation tout en reprenant un job, puis un 2ème. Je me suis replongée dans les mails, les PPT, un mémoire, et puis ça faisait quand même beaucoup, alors j’ai arbitré. Entre mes rêves, mes envies, mes besoins.

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça ? Parce que j’ai réalisé qu’à CHAQUE étape j’avais reçu des commentaires. Etonnés, bienveillants mais aussi sceptiques, critiques, indélicats, franchement exaspérants. Que je décide de travailler dur, d’être au foyer, de ralentir, de reprendre, de me former : ces attentes de « la société », réelles ou fictives, étaient là. Dans ma tête.

Notre rapport au travail est le lieu de l’affrontement entre la réalité que l’on vit et le scénario que l’on fantasme. La femme que l’on est et celle que l’on voudrait être. L’image que l’on veut renvoyer de soi et l’image que les autres nous renvoient. La working-girl, la fille cool et détendue, la mère parfaite…

« Je ne suis pas sur terre longtemps, j’ai envie que ce passage soit le plus agréable possible, alors permets-moi d’essayer de faire des choix, pour moi. » Marine nous rappelle que la clé est dans la connaissance de soi, de ce qui fait notre équilibre. Avec tous les compromis que cela implique.

Comme le dit @josephine_lroy, « le monde professionnel est UN outil comme un autre pour se révéler en tant que femme ». Il n’est pas le seul. Nous brillons de mille facettes qui prennent tour à tour la lumière.

Alors on va même vous confier un secret : notre passion, c’est d’écrire. On la réalise ici, chaque jour avec vous, sans gagner un sou : merci !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *