Il y a celles de l’enfance, l’élastique à la récré et les bracelets au poignet, les papiers à lettres de l’été, le premier CD écouté en boucle.

Il y a celles du lycée, les cahiers griffonnés, la liste des choses à faire une fois dans sa vie, les résultats du bac accrochés au mur et découverts main dans la main.

Il y a celles des études, la liberté, les soirées, les débats, les rêves et les projets, le métro et les confidences.

Il y a celles des étapes et des épreuves, qui ont accompagné et soutenu les nouveaux rôles.

Il y a celles de l’expatriation, cette expérience de déracinement et d’aventure qui décuple l’intensité de toute relation. Les week-ends, les naissances, les découvertes, les fêtes, les maladies, les départs, les voyages.


Combien d’amitiés ont compté et compteront ? Savent-elles, et savons-nous vraiment, la nuance qu’elles ont apportée à notre regard ? La coloration à notre âme ?

Chacune est le reflet d’un morceau de notre vie ou d’un reflet de notre personnalité. Je suis la même et en même temps si différente selon l’époque, les personnes, les chutes et les victoires.

Dans celle-ci, je partage tant de souvenirs, on se connaît tout simplement. Elle, c’est la seule à avoir suivi les frémissements de mon mariage et à comprendre notre couple. Oh, elle, la même passion nous anime dans notre métier, nos échanges sont précieux. Elle, je sais qu’elle répondra toujours quand j’appellerai à l’aide. Oh et puis on rit en même temps, on se comprend. Elle, au contraire, on ne se comprend pas tout à fait, on pense différemment, c’est si enrichissant. 


Qu’est-ce qui fait le fondement et la force d’une amitié ? Les circonstances de la rencontre, de la vie commune ? Les terrains communs, la facilité de se confier, les passions partagées ? Les discussions ou la possibilité du silence ? La loyauté éprouvée ?

Un peu de tout ça, sans doute. Avec ce ferment qui semble traverser et unir cette diversité incroyable : je peux être moi-même, je me dévoile et me déploie dans la confiance.


Alors pour ça, mes amitiés passées, présentes et futures, merci.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *