Amitié et vérité.

Vérité… voilà un mot que nous n’associons pas toujours à celui d’amitié. Un mot pourtant fondamental, mais si compliqué.

La vérité a de multiples facettes. Est-elle l’union entre ce que je dis et ce qui est ? Entre ce que je dis et ce que je pense ? Ou, plus subtil encore, entre ce que je dis et ce que je ressens ?

Être vrai en amitié, serait-ce être juste ?

Il conviendrait alors de discerner en soi, d’exprimer justement ce qui s’y passe. De savoir mettre de la distance, de prendre du recul par rapport à nos propres émotions et celles des autres. De savoir être neutre pour juger les faits, les soupeser, les évaluer. Un programme bien complexe en amitié où tout est feeling, ressenti, échange, partage. Où nous ne pouvons pas nous éloigner de cette relation, puisqu’elle en est la définition même.

Être vrai en amitié, serait-ce alors être transparent ?

Avec tous nos amis et de manière absolue ? Serait-ce tout dire, tout confier de ce qui se trame en nous et dans nos vies ? Une fois encore, si ardu de donner à tous la même part de nous-même, quand nous aimons nos amis si différemment et que chaque amitié fait écho de façon unique.

Alors comment être vrai en amitié ?

Deux mouvements peuvent y répondre.

Chercher d’abord la vérité en l’autre. Décentrer son regard et essayer sans cesse de comprendre, de contextualiser, de recevoir. Et, s’il faut, de pardonner.

Chercher ensuite la vérité en soi. Aller toujours à l’autre avec le cœur et, si celui-ci n’y est plus, laisser le temps et la distance faire leurs œuvres réparatrices.

Et pour vous, qu’est-ce que la vérité en amitié ?

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *