Domitille, fondatrice de Cézarie Kids

Aujourd’hui, nous discutons sur notre grain à moudre du mois  » les femmes au travail » avec Domitille, mère de 4 enfants et fondatrice de Cézarie kids.


* Peux-tu nous présenter ton parcours étudiant et professionnel ?

Après un master en histoire de l’art spécialisé en architecture contemporaine puis un stage en scénographie et décoration pour les musées et expositions, j’ai monté ma boîte de coaching en décoration. J’étais en même temps guide conférencière et je concevais aussi du matériel pédagogique pour éveiller les enfants à l’art. Puis est née l’idée de Cézarie kids. La première collection est sortie en 2017 et je m’y suis consacrée en mettant de côté mes autres activités.


* Qu’est-ce qui t’épanouit le plus dans ton métier ?

Sans hésiter, le côté multicasquette ! Il y a la création, les ateliers, la communication, les clients… C’est nouveau tout le temps ! Je ne m’ennuie jamais ! Il faut se renouveler et se former sans cesse ! J’apprends en permanence et tout évolue : monter un business, gérer un site internet, créer des modèles… Mon travail nourrit ma curiosité !


* Quels conseils donnerais-tu à celles qui voudraient se lancer dans l’entreprenariat ?

Il faut être passionné, très travailleur, avoir beaucoup de courage, ne pas compter ses heures, ni son argent d’ailleurs parce qu’on met du temps à se payer et qu’on n’est pas payé à hauteur de son travail !


* Estimes-tu avoir trouvé un équilibre avec ta vie de famille ?

Quand on connaît ses priorités et qu’on s’organise, l’équilibre est là ! Je fonctionne avec des cases de manière un peu « masculine » : quand je suis avec Cézarie, c’est 100%, quand je suis avec ma famille, c’est 100% !

Depuis que je suis maman, j’ai toujours travaillé et mené en parallèle travail et enfants. Ça demande d’être gymnaste dans son temps et sa façon de travailler. Mais tout est possible ! Par exemple, j’ai déjà emmené mon premier bébé à la fac avec moi ! Après la naissance de mon 3ème, j’ai aussi adapté mon métier de guide conférencière en lançant un concept de visite pour maman avec enfant !


* Qu’est-ce qui est le plus difficile ?

Le plus difficile c’est de se mettre des limites et de s’y tenir, dans son usage du téléphone par exemple. Et puis… je veux tellement donner le meilleur de moi-même à mon mari, mes enfants et ma boîte que ce qui en pâtit c’est mon temps pour moi ! Ce qui est sans doute le problème de toute maman !


* Comment gérer ce qui peut être source de conflits dans le couple par rapport au travail – l’argent, les carrières respectives, les disponibilités…?

Il n’y a pas de solution toute faite, la clé est évidemment de discuter énormément pour s’ajuster l’un à l’autre et entendre les besoins de chacun.
La maternité est primordiale à mes yeux donc c’est naturellement moi qui fais des pauses et m’occupe des bébés.
Je crois que l’écueil le plus dangereux à éviter est la concurrence sur le plan professionnel et la compatibilité sur le plan des taches familiales.


* En travaillant à la maison, comment établir une frontière entre ton lieu de vie familiale et de travail ?

Les frontières entre travail et vie familiale sont avant tout dans la tête, dans la décision et la volonté… Mais si on peut avoir une pièce dédiée à ca c’est beaucoup plus facile à vivre, ce qui n’est pas mon cas !


Merci Domitille !

– propos recueillis par Clarisse Tannhof

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *